Créer un site internet

Ovni 1615, Un vaisseau rouge et les Martiens à Sedan

SEDAN (Ardennes). De deux choses l'une : soit une rencontre du 3e type a bien eu lieu à Sedan, en 1615, soit nous avons affaire à un précurseur en matière de science-fiction. Jean-Thierry Lechein vous en dira plus, ce dimanche, à l'amphithéâtre. IL n'est pas banal ce petit livre imprimé à Sedan en 1615. On en a vite fait le tour puisqu'il n'y a que dix pages à lire. Dix pages, qui racontent, dans un vieux français relativement abordable, de quelle façon deux ovnis ont débarqué à Sedan, avec, à leur bord, de drôles de lascars à l'allure pas franchement rassurante. Surtout pour un quidam du XVIIe siècle. Ne vous marrez pas, ce livre, intitulé « Discours merveilleux et espouvantable des prodiges veus sus et dans la ville de Sedan ces jours passez », est bel est bien répertorié à la Bibliothèque Historique de France. Reste à savoir si l'histoire qui nous est contée est réelle ou s'il s'agit de la toute première œuvre de science-fiction de la littérature.

 Ce livre est arrivé un peu par hasard entre les mains de Jean-Thierry Lechein, ni ufologue ni historien, mais tout simplement passionné par sa ville et son histoire : « Disons que je suis « sedanologue «. Tout ce qui touche à ma ville me passionne, alors vous pensez bien que lorsqu'une amie m'a confié ce bouquin, j'ai tout de suite voulu en savoir plus et j'ai commencé à entreprendre des recherches pour tenter de comprendre comment on avait pu écrire de telles choses au début du XVIIe siècle ». Le texte, édité par « l'héritier de Jacob Salesse » (Jacob Salesse fut imprimeur à Sedan avant Jean Jannon), se présente non pas comme une histoire classique avec un héros et un dénouement, mais comme la description d'un fait observé. Ce débarquement extraterrestre - auquel auraient assisté des dizaines de Sedanais - se serait déroulé en deux temps.

Ovni Sedan

Jean-Thierry Lechein (au centre évidemment), se replonge dans le XVIIe siècle pour nous parler d'extraterrestre

 

Le 8 novembre 1615, vers 11 heures du soir, deux « grandes comettes » font leur apparition, l'une « grosse et longue, rouge comme feu ayant la forme d'une lance », la seconde « plus petite, mais plus claire et esclatante » ayant « la forme d'un ballay ». Le pire restait à venir. La nuit suivante, vers une heure du matin, un vaisseau spatial - carrément ! - débarque place du marché (vous marrez pas, j'ai dit), avec - tenez-vous bien - un grand gaillard aux commandes.

« La face jaune comme safran, un œil au milieu du front » Ainsi est décrit la scène : « Un vaisseau rouge comme le feu, qui avoit la forme d'un cuvier dans lequel estoit un monstre ayant à peu près façon homme […] la face jaune comme safran, un œil au milieu du front, gros comme les deux poings d'un homme ». Et en plus, « éclairant » qu'il était l'œil ! Imaginez la tronche qu'ont dû faire les hallebardiers quand ils ont vu l'autre phénomène de foire aux commandes de sa bassine à lessive intersidérale. Alors, question : est-ce que nos « martiens » de 1615 ont pris notre Champ de Mars pour un aérodrome ? Lors de la conférence qu'il donnera, à l'occasion du festival Chimeria, ce dimanche, à 11 heures, à l'amphithéâtre Pierre -Mendès -France, Jean-Thierry Lechein abordera ce livre de deux façons différentes : s'agit-il du témoignage d'un phénomène extraterreste raconté avec les mots et les concepts du XVIIe siècle ? Ou s'agit-il d'un des tous premiers livre de S.F. ? Voire le premier ? Tout cela devrait être bigrement passionnant.

Olivier RAYNAUD

Réf : l'union

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site