OVNI 2011, Ovni à Avignon dans le Vaucluse, France

 

ovni vauckuse

Des soucoupes volantes au-dessus du Palais des papes ? Si ce n’est pas encore à l’ordre du jour, les histoires d’objets volants non identifiés semblent passionner les Vauclusiens. Sur les sites d’ufologie (discipline non scientifique visant à recueillir, interpréter les données se rapportant au phénomène ovni) et blogs, on retrouve de nombreux témoignages. Par exemple, le sérieux site du centre national d’études spatiales recense plusieurs observations. Comme en 2005 à Avignon ou « dans la nuit du 27 au 28 juin 2005 vers 4 heures 15, un témoin observe le passage assez lent d’une forme sombre ressemblant à un boomerang sans lumière ni feux apparents et totalement silencieux. » Ou encore à Bollène ou « Le 7 septembre 2008 à 0h20 un témoin photographie depuis son jardin le passage d’objets lumineux dans le ciel ». « Les gens m’écrivaient, me disaient ce qu’ils voyaient : boule de feu, lumière volante etc. » Et ces observations ne datent pas d’aujourd’hui. « Que s’est-il passé en janvier entre Carpentras et Gordes », « qu’est ce qui a survolé Châteaurenard ? » : quelques-unes des nombreuses questions que s’est posées Jean Leclaire, ancien journaliste à Vaucluse Matin. De 1976 à 1980, il a animé la rubrique “Dossiers insolites” sur les ovnis. Quatre ans et autant de témoignages sur ces “choses lumineuses”, au-dessus du Vaucluse. Une rubrique pas si anodine pour le journaliste qui a lui-même observé « une boule lumineuse » dans les années 70 sur la route de Roquemaure. « J’en ai parlé comme ça, et puis je n’y ai plus vraiment pensé. » Mais en 1977, il en entend à nouveau parler. Par la gendarmerie de Châteaurenard qui explique un jour : « On a une affaire d’ovni ». « J’ai alors pensé à lancer une rubrique hebdomadaire. À l’époque, le gouvernent prenait très à cœur ces problèmes d’objets volants non identifiés. » À Châteauneuf-du-Pape, en 1954, le maire Lucien Jeune prend même un arrêté surprenant (et toujours en vigueur !) : il interdit le survol, l’atterrissage et le décollage de soucoupe volante sur sa commune. Correspondant pour l’AFP, le Monde, Jean Leclaire est alors un journaliste respecté, qui ne craint pas d’être pris pour le professeur Tournesol. Des énigmes non résolues, il en a donc recueillies à la pelle. Presque autant que ce classeur qui regroupe ses anciens papiers jaunis. Rien que pour l’année 1977, il a recensé une trentaine d’observations d’ovnis dans le ciel du Vaucluse. « Les gens m’écrivaient, me disaient ce qu’ils voyaient : boule de feu, lumière volante etc. » Et il y avait des médecins des avocats ». Face à ces incertitudes, il affirme qu’il y a eu « souvent des explications ». Comme pour le phénomène des Dentelles de Montmirail. « Pendant des semaines, on se demandait ce que c’était que ces boules lumineuses qui apparaissaient régulièrement dans le ciel ? ». Elles correspondaient en réalité aux phares de « Fouga-Magister » utilisé le soir par les avions pilotes ». En revanche, certains phénomènes restent toujours inexpliqués. « À Bédarrides, on a eu une affaire d’atterrissage d’ovni. Le 25 avril 1979, deux sœurs auraient vu, en pleine nuit, un objet lumineux descendre du ciel et se poser à 200 mètres de l’endroit où elles se trouvaient. » À l’époque, le journaliste avait fait analyser la terre, mais n’avait rien trouvé. Alors ovni ou pas ovni ? en tout cas, ils n’ont pas fini de faire parler d’eux.

Réf : Vauclusematin.com

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site