Créer un site internet

Rencontre et Observation Ovni en Midi-Pyrénées, Haute Garonne,Lot,Haute Pyrénées,Tarn,Gers,Tarn et Garonne,Aveyron

St Jean  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 30 août 1944
 Heure :
 Heure non connue 

Type d'observation:
 Visuel : proche
 Nbre de Témoins: 1

Une femme découvre un objet en forme de cloche posé au sol qui émet une lumière vers le haut. Elle sera brûlée au visage, et perdra ses cheveux (encore visible 48 ans plus tard) et sourcils. Le témoin a été profondément influencé dans sa vie par cette rencontre, comme s'il s'était agi d'une rencontre mystique.

 

Prayssac  Lot (46)

Date d'observation :
 1947
 Heure :
 05:00 heures

Type d'observation:
 Visuel : proche
 Nbre de Témoins: 1

Au cours de l'été, le témoin revient d'un pré ou il avait conduit son bétail (lieu dit la Bertrandoune) quand tout à coup il observe au-dessus des dolmens à environ 20 m du sol une boule rouge orangé. La campagne se retrouve alors éclairée comme en plein jour. L'objet a un diamètre de 4 cm à bout de bras. L'objet reste immobile 2 ou 3 minutes puis part à une vitesse fulgurante en direction du sud est. La lumière était apparue comme si on allumait une lampe. (année incertaine peut être 1946)

 
Tarbes  Haute Pyrénées (65)

Date d'observation :
 08 avril 1950
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:2

Un médecin et sa femme ont aperçu à la fin de la journée un objet volant qui tournait et tournoyait à une grande vitesse et hauteur. Il était de forme plate et ronde, de couleur rouge, très brillant ne semblait pas suivre une direction précise. 

Ger  Haute Pyrénées (65)

Date d'observation :
 08 avril 1950
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Des habitants observent en fin de journée, un objet volant tournoyant. L'objet est de forme plate et ronde, de couleur rouge, très brillant, l'objet disparait en direction de l'Espagne.

 

Castres  Tarn (81)

Date d'observation :
 28 mai 1952
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Observation d'un objet sans autre précision.

 

Tarbes  Haute Pyrénées (65)

Date d'observation :
 30 juin 1952
 Heure :
 11:00 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Plusieurs personnes se trouvant à la piscine de Tarbes, ont aperçu pendant plusieurs secondes, volant dans le ciel, un objet ayant la forme d’un cigare qui, venant du sud, se dirigeait vers l’est.
 

 

Puylaurens Tarn (81)

Date d'observation :
 31 juillet 1952
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:1

Un surveillant de nuit fait part de l'observation de plusieurs objets suspects.

Gaillac  Tarn (81)

Date d'observation :
 27 octobre 1952
 Heure :
 16:00 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Vers 16 h 00, une femme domiciliée route de Toulouse fut intriguée d'entendre ses poules caqueter de façon étrange. Instinctivement elle leva la tête pensant qu'une buse ou un autre oiseau de proie survolait sa ferme et avait déclenché la terreur panique dans la basse-cour. Des "objets insolites" s'agitaient dans le ciel. Son fils et son épouse et le père de celle-ci étaient accourus ainsi que des voisins. Les objets scintillant au soleil venaient du sud-est, tournoyaient lentement sur eux-mêmes, groupés deux par deux. Les témoins en virent d'abord quatre. Volant bas ils tanguaient avec lenteur et étaient animés d'un mouvement de rotation. Puis une douzaine d'autres engins semblables se joignirent aux premiers. Au milieu de ces derniers objets évoluait une sorte de long cylindre volant, blanchâtre, qui laissait échapper un panache de fumée blanche. De l'ensemble de l'escadrille - et notamment du panache de fumée, se détachaient des parcelles d'une matière bizarre ressemblant à la laine de verre. Mais au contact des doigts - car plusieurs personnes touchèrent cette matière - ce coton se désagrégeait, devenait gélatineux et disparaissait complètement. Dix minutes plus tard cette étrange formation survola Gaillac avant de s'éloigner en direction du Lot et Garonne. Certains de ces filaments s'étaient accrochés aux fils télégraphiques ou aux branches d'arbres. L'atmosphère d'une pureté idéale, facilitait l'observation. Les moindres détails pouvaient être vus. Les engins, de forme parfaitement circulaire, avaient une partie renflée au centre, comme la coiffe d'un canotier.

 

Martel  Lot (46)

Date d'observation :
 1953
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins: 2

Au cours d'une journée d'été, deux témoins ont observé un cigare accompagné de deux disques, passant juste au-dessus d'eux. Ils ont entendus un bourdonnement semblant provenir de la formation.

 

Gaillac  Tarn (81)

Date d'observation :
 juillet 1953
 Heure :
 5:30 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins: 1
 

Durant la seconde moitié du mois, un témoin, a observé pendant au plus une minute 1 objet en forme de châpeau d'un diamètre apparent de 3 centimètres. Il était à une distance de moins de 1000 mètres du témoin, sa couleur était jaune. Il évoluait sans bruit très près du sol. Son mouvement était lent mais il réalisait de brusques virages.

 

Lombez  Gers (32) 

Date d'observation :
 03 février 1954
 Heure :
 14:00 heures

Type d'observation:
 Visuel proche avec personnages
 Nbre de Témoins: 4

Le témoin, épouse d'un docteur de la commune promenait son fils dans un landau et traversait le pont sur la Save. Au milieu de la traversée, elle remarque un motocycliste arrêté sur le pont, immobile, les yeux dirigés vers le ciel et qui semble fasciné par quelque chose là haut. Notre témoin poursuit sa promenade mais se retourne au bout de quelques mètres, et constate que le motocycliste conserve encore la même attitude. Intriguée, elle regarde dans la même direction, vers le Sud à la hauteur de peupliers juste au-dessus de la rivière. Elle voit là un objet immobile, silencieux, d'aspect métallique, de forme ovale et qui semble comme observer ce qui se passe dans les alentours. Elle est stupéfaite et continue à regarder l'engin qu'elle décrira comme "une sorte d'objet ovale avec une sorte de cône situé à l'arrière." Il s'échappe de l'arrière une fumée blanche "toujours visible" qui descend verticalement jusqu'à la rivière. Elle dira également avoir aperçu deux têtes (mais sans préciser comment elle a pu observer ces dernières- hublots, coupole ?) et dira aux enquêteurs: "des têtes comme vous et moi." Elle ne pourra pas préciser la durée de l'observation aux enquêteurs et évaluera la taille de l'objet comme incertaine, peut-être quatre mètres. L'objet file finalement à une allure vertigineuse vers le sud-sud-est en direction de Toulouse, sans émettre à cette occasion ni flammes ni fumée.
Il y avait eu sur le pont deux autres femmes en dehors du témoin et du motocycliste, l'épouse de l'imprimeur et l'épouse d'un entrepreneur de Lombez, qui observaient également l'engin. Quand l'objet est partie, aucun des témoins n'a parlé aux autres, tous se sont séparés sans échanger un mot. Le témoin a souligné à quel point cela était un comportement bizarre: "Fait curieux idiot, tous les quatre, nous nous sommes éloignés chacun de notre côté, comme terrorisés, sans un mot, dès le départ de l'engin. Rétro témoignage datant de 1978. Les autres témoins n'ont jamais voulu répondre au courrier des enquêteurs.

 

 

Albias  Tarn et Garonne (82)

Date d'observation :
 septembre 1954
 Heure :
 00:00 heures

Type d'observation:
 Visuel proche avec personnages
 Nbre de Témoins:1

A la fin du mois, le témoin est en voiture quand les phares s'éteignent. Il observe alors dans un prè un objet haut et rond de 2m50 à 3 m de diamètre posé sur des pieds. Trois êtres se trouvent à côté. Après 2mn d'observation l'objet s'élève à la verticale, puis prend une trajectoire horizontale et disparaît.

 

Vabre Tizac  Aveyron (12)

Date d'observation :
 14 septembre 1954
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Le témoin est attiré hors de chez lui par un bruit étrange. Il fait le tour de sa ferme lorsqu'il voit s'élever au-dessus de lui, à grande vitesse un objet qui présentait à sa partie inférieure un cercle lumineux. D'autres témoins auraient décrit l'objet sous la forme de grands anneaux brillants superposés.

 

Figeac Lot (46)

Date d'observation :
 27 septembre 1954
 Heure :
 09:00 heures

Type d'observation:
 Visuel proche avec personnages
 Nbre de Témoins:3

Trois enfants ont vu au lieu dit "Ceint d'eau" un objet cubique dont la taille est évaluée à 1 mètre sur 1 mètre. L'objet était au sol dans un champs. Prés de l'objet un personnage a été vu. Il mesurait environ 1m20 et portait une combinaison. Il semblait agressif et sembla essayer d'attaquer les enfants avec une arme. Il réintégra ensuite l'objet qui décolla rapidement. Une enquête de gendarmerie a eu lieu.

 

Lanta  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 27 septembre 1954
 Heure :
 20:00 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins: 3

Trois témoins, dont l'instituteur, ont vu un disque éblouissant de couleur orange traverser le ciel à grande vitesse et disparaître en quarante secondes vers le Sud. Il a été qualifié "d'immense" et se déplaçait sans bruit.

 
Toulouse  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 30 septembre 1954
 Heure :
 13:30 heures

Type d'observation:
 Visuel proche avec personnages
 Nbre de Témoins: 2

Le temps est orageux, une femme craignant une averse rentre son linge. Dans son jardin, derrière son domicile, la vue s'étend par-dessus un vallon jusqu'à une hauteur que surplombe un vieux moulin. Dans un champ, à gauche d'une petite route qui mène au moulin, elle voit deux objets brillants en forme de disque posés au sol, à quelques mètres l'un de l'autre. (Le champ est à une centaine de mètres du domicile des témoins.)
Elle appelle son mari qui est lui aussi témoin du phénomène. Ils observent deux petits êtres grand comme des enfants de douze ans et revétus d'habits brillants comme de l'aluminium qui se rapprochent l'un vers l'autre comme pour échanger une conversation, et se dirigent vers leur appareil respectif qu'ils réintègrent comme s'ils se fondaient en lui. Les deux objets s'élèvent et disparaissent rapidement. Durée totale de l'observation 5 minutes.

 

Toulouse Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 01 octobre 1954
 Heure :
 20:30 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins: 2

Deux témoins, gendarmes ont observés, pendant un peu moins de 20 minutes, un objet rond de couleur bleu, lumineux et évoluant à la vitesse d'un avion.

 

 

St Perdoux Lot (46)

Date d'observation :
 04 octobre 1954
 Heure :
 08:10 heures

Type d'observation:
 Seulement entités
 Nbre de Témoins:1

Ce lundi matin, à 200 mètres de son domicile au bord d'un ruisseau, le témoin voit un petit être bizarrement accoutré. C'est un être de petite taille (90 cm), brun, tête nue portant une large ceinture de "cuir ", chaussé de "cuir " et vêtu d'un slip. Le témoin s'en retourne prendre son fusil de chasse. Revenu sur les lieux furtivement, il trouve le petit être courbé et qui, dans le creux de sa main, boit une gorgée d'eau, puis il ramasse des cailloux qu'il met dans sans sa ceinture. L'observateur s'approche jusqu'à douze mètres et entend le petit homme prononcer un son : "ortou" ou "ortin". Sous chacun de ses bras, un objet du volume d'une boîte de sucre et en forme de poire est visible. Il s'envole alors à la verticale et, en trente secondes, disparaît. Le témoin releva des traces de chaussures, pointure 21.

 

St Jory  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 07 octobre 1954
 Heure :
 19:30 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Observation d'une lumière verte de la grosseur d'une étoile.

 

Briatexte  Tarn (81)

Date d'observation :
 09 octobre 1954
 Heure :
 20:30 heures

Type d'observation:
 Visuel proche avec personnages
 Nbre de Témoins: 3

Le témoin principal, agent technique dans une entreprise industrielle est en compagnie de deux de ses cousins. Il roule sur la N631. En arrivant au lieu-dit "La Caiffé", ils distinguent, dans les faisceaux des phares, deux petits personnages de la taille d'un enfant de onze ans qui traversent la route à quelques cinq mètres devant la voiture et qui bondissent dans un pâturage.
Le conducteur serre les freins et stoppe vingt mètres plus loin. A peine sortis de la voiture, les trois témoins observent le départ d'un grand disque rouge-orange d'environ six mètres de diamètre, à grande vitesse, comme littéralement "aspiré " dans le ciel (selon Vallée et Bowen) ou en aspirant l'air sous lui (Michel).
Ce cas a été revendiqué du "bout des lèvres" par deux journalistes qui ont fait une série de canular dans la région mais 4 jours plus tard, hors la date du 9 est sure.

 

Toulouse Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 12 octobre 1954
 Heure :
 04:00 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:2
 

Deux habitants de la banlieue toulousaine purent voir, ce mardi, un engin en forme de fusée géante qui s'élevait d'un champ à une centaine de mètres de leur maison. Il disparut rapidement dans le ciel en engendrant une clarté d'une rare intensité.
Les deux témoins se rendirent à l'endroit où ils situaient le point de départ du mystérieux engin. Ils trouvèrent que l'herbe avait été tassée sur une surface circulaire de cinq mètres de diamètre.
Au centre de cette zone ils découvrirent dans le sol quatre empreintes paraissant avoir été laissées par le lourd appareil. L'herbe était recouverte de gouttelettes provenant de la condensation de vapeur grasse et qui dégageait une odeur de pétrole.
Enquête de la police de l'air.

 

Leguevin Haute Garonne (31)
Enquête officielle effectuée

Date d'observation :
 12 octobre 1954
 Heure :
 22:30 heures

Type d'observation:
 Visuel : proche
 Nbre de Témoins: 1

Le témoin travaille dans son atelier situé sur la route de Toulouse à 1 km 500 de Leguevin. Il voit à 22 h 30, en levant la tête, un objet lumineux circulaire et orange qui se pose dans un champ. Intrigué, il sort, traverse la route et se dirige vers le disque qui s'élève alors dans les airs, sans bruit, verticalement, et disparaît à une vitesse prodigieuse. Le témoin gagne le milieu du champ pour rechercher une trace éventuelle. Il n'en découvrit aucune, mais a trouvé, posés sur l'herbe, deux feuillets de papier glacé, blanc, couverts de lettres d'imprimerie en caractères Indochinois. Après enquête ces derniers semblent avoir été oubliés là par un groupe de Vietnamien qui a pique niqué dans le champs.

 

Vielmur sur Agout  Tarn (81)

Date d'observation :
 12 octobre 1954
 Heure :
 23:30 heures 

Type d'observation:
 Visuel : proche
 Nbre de Témoins: 1

Un gardien de nuit observe un objet ovoïde de couleur orange de deux à trois mètre de long sur un mètre à un mètre cinquante de hauteur. Ce dernier évolue sur la colline situé sur le versant opposé de l'Agout ou se trouve la société Moulins de Vielmur. Il répend une clarté sur un rayon de 20 mètres de couleur violette et qui permet de distinguer très nettement tous les détails. L'apparition dure jusqu'à 2h15 le lendemain. Puis il s'élève très lentement à la verticale pour s'immobiliser à une hauteur de 20 à trente mètres durant dix secondes. Il disparait alors comme un éclair.

 

Pont de Salars Aveyron (12)

Date d'observation :
 12 octobre 1954
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

 

 

Gaillac d'Aveyron  Aveyron (12)

Date d'observation :
 12 octobre 1954
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Observation d'un cigare décrivant des sortes de grands S.

 

St Jory  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 16 octobre 1954
 Heure :
 19:30 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Observation de boules lumineuses.

 

 

Bélesta  Ariège (09)

Date d'observation :
 16 octobre 1954
 Heure :
 21:30 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé
 

Vers 21 h 30, des habitants de Belesta aperçoivent les premiers, au-dessus des rochers qui bornent l'horizon vers le sud-ouest, une curieuse luminosité qui semble provenir d'un objet très brillant caché par le bord de la montagne. Il y a bientôt de nombreux témoins dans les rues.
Presque aussitôt, l'objet monte dans le ciel et apparaît sous la forme d'une ellipse rayonnant une lueur intense. Il n'y reste pas longtemps, redescend, redevient invisible puis remonte, redescend, apparaissant et disparaissant plusieurs fois de suite. Il est très aisé de suivre ses mouvements. Il en est ainsi pendant huit à dix minutes, jusqu'à 21 h 40.
A ce moment, ce n'est pas un disque qui réapparaît, mais deux, séparés par un espace très franc. Ils ne présentent ni le même éclat ni la même coloration, l'un blanc brillant, l'autre vert pâle. Cette phase dure une minute environ.
Et tout à coup, on peut voir non plus deux, mais trois objets. Il changent fréquemment et subitement de coloration. Avec ce troisième objet est apparue une nouvelle couleur : un rouge foncé extrêmement lumineux semblable au rouge d'un vitrail éclairé par le soleil. A 21 h 45, le phénomène disparaît subitement et définitivement, mais les témoins principaux qui peuvent suivre la fin des événements, un docteur, le chef de la brigade et une troisième personne montent en voiture au-delà de la forêt par la D16 jusqu'au plateau de Sault, à 900 mètres d'altitude. A 22 h 05, le véhicule arrive sur la route dominant la grande prairie de la Bénague, au sud-ouest de Belesta. De là, les témoins peuvent observer la dernière phase du phénomène : un vaste objet vert pâle file à grande vitesse en direction de Belvis, dans l'Aude, vers l'ouest. Il diminue rapidement de grosseur et d'éclat et cesse d'être perceptible à un site de 25° à 30°.

 

Condom  Gers (32)

Date d'observation :
 16 octobre 1954
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : proche
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Au cours de la nuit des personnes ont vu une boule de feu qui a paralysé un jeune homme.
 

 

Cier de Rivière  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 17 octobre 1954
 Heure :
 9:30 heures 

Type d'observation:
 Visuel : proche
 Nbre de Témoins:1

Le témoin amène sa jument, âgée de quatre ans, pour aller chercher un râteau-faneur laissé la veille dans un pré situé de l'autre côté de la vallée, à environ 2 km. Il emprunte un chemin de terre creux, bordé de taillis, il marche à gauche de sa bête, tout en la tenant par la bride. Presqu'en arrivant au sommet de l'espèce de col, par lequel le chemin franchit la colline, se trouve un terrain assez plat de 300 m2 environ. En arrivant en bordure de ce terrain, et débouchant des taillis avec sa bête, le jeune homme voit cette dernière apeurée, regardant vers la droite.
A ce moment, trois cris perçants, comme des cris d'oiseaux sauvages se font entendre et, en même temps, un engin circulaire de couleur grise, d'environ 1 m 50 de diamètre s'élève derrière un rideau d'arbres en direction de l'est, avec un sifflement. Un important déplacement d'air a lieu, et, à sa grande stupéfaction, notre témoin voit sa jument comme aspirée verticalement à 3 mètres, environ, de hauteur. Il doit lâcher la bride pour ne pas être aspiré en même temps. La jument tombe sur le sol comme une masse, avec un bruit sourd, car c'est son corps qui heurte la terre et non ses membres, elle tombe sur le flanc.
Pendant ce temps, l'appareil monte à 50 mètres d'altitude au-dessus de cette scène, marquant une sorte d'arrêt avant de partir vers l'est à grande vitesse. Pendant une dizaine de minutes, la jument reste inanimée sur le sol, puis elle se relève, couverte de sueur et de boue.
Le témoin et sa bête rentrent alors à leur domicile, sans aller chercher le râteau-faneur, but essentiel de leur déplacement. En arrivant chez lui, le jeune homme confie à son père ce qu'il a vu, et, dans l'après-midi, ils vont sur les lieux, à la recherche d'éventuelles traces laissées par l'engin, mais ils ne trouvent rien.
Une enquête de gendarmerie a été effectuée.

 

St Sauveur  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 23 octobre 1954
 Heure :
 21:00 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Observation pendant une heure de l'étrange manège d'une boule lumineuse.

 

Bassoues  Gers (32)

Date d'observation :
 01 décembre 1954
 Heure :
 04:30 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:4

En regardant par la fenêtre du premier étage, le premier témoin voit une boule lumineuse qui vient de l'horizon. Il appelle sa femme, sa fille et le domestique. Ils observent alors un globe de couleur jaunâtre qui descend derrière la colline. La lueur fait apparaître une ferme en contre jour. Deux minutes après l'objet repart et s'élève en diagonale très rapidement disparaissant progressivement.

 

Cazères  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 août 1955
 Heure :
 22:00 heures

Type d'observation:
 Visuel proche avec personnages
 Nbre de Témoins:4

Une femme est occupée à mettre le crochet à une fenêtre de sa chambre quand elle aperçoit dans un près en direction du ruisseau l'Ayguecau deux objets posés au sol, ils ressemblent à des oeufs avec des lumières de toute beauté. A côté de ces deux objets, deux êtres de petite taille, semblant être chauves sont visible. Son mari se lève pour observer à sont tour, puis prend son fusil et va prévenir ses voisins les plus proches. Le chien de la famille se met alors à aboyer et les deux engins s'envolent alors rapidement, les voisins n'observeront que deux étoiles rougeâtres qui partent en direction de Cazères vers le sud. Sur le lieu de la pose seront trouvés deux cercles de 2 à 3 mètres de diamètres environ formés de gouttes de métal ressemblant à de l'aluminium fondu. Par la suite l'herbe du champ a poussé sauf à l'endroit des deux cercles ou elle est restée séche. Les deux traces se trouvaient à trois mètres l'une de l'autre.

 

Loubressac  Lot (46)

Date d'observation :
 octobre 1957
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : proche
 Nbre de Témoins: 1

Le témoin roule de nuit sur la route venant de Thegra. Soudain sa voiture s'immobilise, moteur arrêtée, phares éteints. Il voit alors à environ 60 mètres sur le côté gauche un objet ovale renflé à son sommet émettant une lueur aveuglante. L'objet s'élève silencieusement par paliers successifs, passant de l'orange au vert et disparait à l'horizon. Le moteur se remet en marche seul et les phares se rallument.

 

Toulouse  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 08 novembre 1957
 Heure :
 18:37 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:1

Un astronome de l'Observatoire national, a suivi les évolutions d'un objet pendant 5 minutes. Voici son récit :
"II était entre 18 h 35 et 18 h 40. Le ciel était exceptionnellement clair à ce moment dans un passage débarrassé de brume et de nuages. J'observais le ciel avec une lunette grossissant trente fois, quand je vis soudain apparaître un objet de forme elliptique. Cet objet, extrêmement brillant, à peu près de l'éclat de Vénus, surgit au bout de ma lunette, dans la direction ouest-nord-ouest, à quelque 30 ou 35 degrés au-dessus de l'horizon. L'objet se dirigeait, à la vitesse de un degré par minute de temps, dans la direction où le soleil venait de se coucher.
Brusquement, il décrivit deux boucles très larges et repartit dans le sens opposé à celui de sa marche initiale. Disparaissant un peu plus loin, le même engin réapparut trente secondes plus tard, se déplaçant cette fois dans une direction perpendiculaire, pour s'enfoncer bientôt dans la pénombre, et échapper à tout contrôle. La durée totale de mon observation fut de quatre minutes trente secondes." Le témoin a estimé que les évolutions de l'étrange objet se faisaient à la limite exacte de la zone d'ombre où était plongée la terre, et de la zone de lumière baignée des rayons du soleil. De là sa disparition qui pouvait n'être que le retour dans la zone d'ombre au cours de ses évolutions. Pendant deux jours, avec ses collègues de l'Observatoire de Toulouse, il se livra à des calculs serrés pour déterminer les caractéristiques de l'engin. Un communiqué officiel publié trois jours plus tard, révéla que l'engin évoluait à 300 kilomètres d'altitude, et que son diamètre était de 150 à 200 mètres.

 

Beaumont de Lomagne  Tarn et Garonne (82)

Date d'observation :
 08 novembre 1957
 Heure :
 18:45 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:3

Trois personnes observent grâce à une lunette astronomique une soucoupe à coupole un peu genre canotier. Elle est brillante de couleur orange et fait des arabesques dans le ciel. Sa vitesse est estimée à 2500 km/h. Les témoins seront apeurés par cette apparition.

 

Orgueil  Tarn et Garonne (82)

Date d'observation :
 08 novembre 1957
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : proche
 Nbre de Témoins:1

Un jeune témoin a observé un objet venant de l'est, il est circulaire à dôme jaune or et à base rouge vif laissant voir des taches obscures. Il descend à basse altitude, s'arrête au-dessus de l'enfant un instant, change de direction repart vers le sud en effectuant une boucle, disparaît et réapparaît au nord s'éloignant définitivement en s'abaissant.

 

Toulouse  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 13 octobre 1959
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Observation d'un objet.

 

Toulouse  Haute Garonne (31)

Date d'observation :
 25 août 1961
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : proche
 Nbre de Témoins: 5

Cinq personnes observent une sphère jaune possédant des bandes horizontales et verticales sombres donnant une impression de fenêtre. Elle évolue à environ dix mètres au-dessus de la route. L'objet s'élève rapidement lorsuqe la voiture atteint les faubourgs de la ville.

 

Libaros  Haute Pyrénées (65)

Date d'observation :
 08 juillet 1964
 Heure :
 10:30 heures

Type d'observation:
 Visuel proche avec personnages
 Nbre de Témoins:1

Le témoin (agé) garde ses vaches au pâturage 150 m après le croisement de Galan près de Maraunats. Le soleil brille, la visibilité est bonne. L'homme est alors surpris d'observer en bordure de la D21 un objet brillant de 2m50 à 3m de long sur 1m50 de haut. L'objet parraissait ne pas toucher le sol. Il s'éleva alors à grande vitesse et en oblique en direction de Puydarrieux. L'homme voit alors deux silhouettes de 1m15 de haut vêtues de vêtements de couleur kaki. Ils cheminent une trentaine de mètres le long d'une haie, la contournent par un passage et se dirigent vers un gros châtaigner à travers les fougères. Ils paraissent plier sous une charge et semble porter un sac sur leur dos. L'homme rentre alors ses bêtes à l'étable, enfourche une bicyclette et pédale vers les lieux. Il observe les traces dans le fougèrent et au pied du chataigner des traces de piétinnement, mais aucune trace ne repart et bien sur les êtres ne sont plus là. Il a fallu une demi heure au témoin pour revenir sur les lieux, et il reconnait avoir quitté des yeux un court instant la route.

 

Labastide de Rouairoux Tarn (81)

Date d'observation :
 16 août 1965
 Heure :
 21:15 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Observation d'un cigare lumineux, vert et rouge, laissant derrière lui une longue traînée fluorescente, qui est vu pendant quelques secondes, se déplaçant du nord-ouest vers le sud-est.

 

Bertholène  Aveyron (12)

Date d'observation :
 16 août 1965
 Heure :
 21:30 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:
 nombre indéterminé

Observation d'une boule verte semblant descendre pour disparaître vers l'est-sud-est. Pas de traînée. Durée : 7 à 8 secondes.

 

Camburat Lot (46)

Date d'observation :
 16 août 1965
 Heure :
 21:35 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:1

Un témoin observe une boule orange et verte, laissant une traînée blanche, qui s'éloigne en direction de Doulan, soit vers l'Est-Nord-Est.

 

Castres  Tarn (81)

Date d'observation :
 16 août 1965
 Heure :
 21:40 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins: 1

Sur la route de Revel, un automobiliste voit une boule, ou une roue, verte, qui traverse la chaussée juste devant lui, au niveau du sol, et passe entre deux platanes !

 
Aspin Aure  Haute Pyrénées (65)

Date d'observation :
 septembre 1965
 Heure :
 Heure non connue

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins:2

Les faits se sont déroulés sur le col d'Aspin de la route N. 618. Voici le récit tel qui nous a été fait :
"C'était fin septembre 1965, ou début octobre, nous avions décidé avec un de mes amis de faire une sortie pour chasser la palombe. Nous avions choisi comme lieu de nos exploits le versant est du col d'Aspin qui domine la vallée d'Arreau. La nuit régnait encore quand nous atteignîmes le col. En attendant le petit jour, nous décidâmes d'une halte au sommet du col. Subitement, sans que rien ne nous l'annonçât, j'aperçus à ma gauche, au-dessus de l'arête du Mauné, une lumière bien étrange, resplendissante dans un ciel un peu noir, toute blanche, d'un éclat semblable à celui du néon, de forme ronde, d'un diamètre apparent sensible, à une altitude au-dessus de la crête que je n'ai pu apprécier : 100 ou 200 mètres peut-être. N'en croyant pas mes yeux, je restais quelques secondes saisi d'étonnement, et j'attirais vivement l'attention de mon compagnon. La chose était bien là, bien présente à notre vue, mais comme irréelle, immobile, sans bruit, sans fumée, insolite dans ce décor, comme suspendue par des fils invisibles, ne ressemblant à rien de ce que nous connaissions, nous laissant béats de surprise devant ce luminaire inattendu. Pendant quelques secondes il ne se passa rien puis, à notre grande stupeur, de cette lumière, troublante par sa fixité, sortit une lumière blanche filiforme, en zigzag aux angles vifs qui, lentement, se mit à descendre en chute verticale, comme une échelle de corde que l'on déroulerait du haut d'une corniche. Notre étonnement était indescriptible. Poursuivant lentement sa descente, sans à-coup, le zigzag de lumière atteignit la crête, qui nous cacha, avec la suite du mouvement, le point d'impact de cette échelle. Nous étions sidérés. Paralysés par l'étrangeté du spectacle, les yeux rivés sur cette chose extraordinaire, nous avions perdu la notion du temps écoulé, quand soudainement à gauche de l'objet, à la même hauteur, une lumière exactement semblable à la première fit son apparition. Tout aussi imprévue, tout aussi discrète dans sa venue, comme engendrée sur place, voilà que, sous nos yeux incrédules, nous vîmes se répéter le même processus. Du disque lumineux, le zigzag de lumière descend lentement et continue sa course derrière la crête du Mauné.
Quel étonnant spectacle présentaient alors ces "deux ressorts " lumineux se détachant dans le ciel, supportant tout en haut ces disques de lumière. Ces "tentacules " d'un nouveau genre devaient toucher le sol quelque part sur l'autre versant du côté des cabanes de Laça ou de la Souaillère. Comme hypnotisés par ce spectacle lumineux, nous le vîmes bientôt s'effacer, disparaître, se diluer, se dissoudre sur place comme fumées, le zigzag en premier, puis les disques, et nous n'avions plus devant les yeux qu'un ciel étoile qui commençait à blanchir, à croire que tous les deux nous avions fait un rêve. Nous pensions tristement à la caméra que mon ami avait apportée, mais que, manque de chance, il n'avait pas encore chargée. Mal remis de nos émotions, nous décidons de poursuivre notre route pour atteindre le bois de La Pelade, but de notre chasse. Laissant la voiture en bordure de route, nous remontions une pente, un peu essoufflés ; quant à moi, je ressentais en plus comme une oppression qui n'était pas celle de l'effort. Je me sentais inquiet, comme observé par des yeux invisibles, l'impression d'être surveillé, une sensation d'insécurité. C'est dans ces conditions un peu déprimantes que se poursuivait notre marche en avant. Il y avait dans l'air comme un frémissement, un bourdonnement, et je percevais un bruit que je n'arrivais pas à situer, à déterminer, ressemblant à la vibration d'un moteur très puissant. Nous étions seuls cependant, et je jetais autour de moi des regards inquisiteurs ; seule la solitude répondait à ma quête, quand soudain, devant nous, frôlant les crêtes proches, nous vîmes défiler se dirigeant vers l'est, une série de ces objets en forme d'assiette creuse qu'il est convenu d'appeler des "soucoupes volantes ". Nous en avons compté six qui, en un rien de temps, en file indienne, traversèrent le champ de notre vision. Peut-être derrière le sommet y en avait-il d'autres ? Elles étaient sûrement à l'origine du bruit et de mon malaise, car après leur départ mon malaise disparut ainsi que le bruit. "

 

Polastron  Gers (32)

Date d'observation :
 06 septembre 1967
 Heure :
 22:30 heures

Type d'observation:
 Visuel : Eloigné
 Nbre de Témoins: 2

Le témoin sort de chez lui, la nuit est étoilée sans nuages. Il aperçoit alors une grosse boule rouge immobile au-dessous de la ligne des arbres entre deux pylones de ligne haute tension. Le témoin allume sa lampe de poche pour montrer à son épouse la direction du phénomène. A ce moment l'objet se déplace vers la gauche, puis il contourne à grande vitesse un vallon et disparait en direction de Toulouse. Au moment de son départ l'objet allume deux clignotants arrières. Le témoin a pu suivre l'objet pendant trois minutes. Tout cela s'est fait sans qu'aucun bruit ne soit entendu.

                                                                 Les Ovnis en Midi-Pyrénées 2 (Suite)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×