1967 Les Photos Ovnis Ufos de Augusto Arranda à Yungay au Pérou

Le 22 mars 1967, Augusto Arranda ( habitant Lima) est venu à petite localité de Yungay (20 000 habitants, à plus de 3000 m d'altitude dans la chaîne de montagnes Ancash, Pérou), où habite son ami César Oré (employé de l'office du tourisme de cette localité) .

A 16 h 30, avant de repartir, il demande à Oré de lui prêter son vieil appareil photo Voightlander (qu'il possède depuis 40 ans), pour photographier des cactus géants. Il achète un rouleau de pellicule et, ne sachant pas très bien où la mettre dans l'appareil, demande à Oré de le faire.

Et Arranda quitte Yungay, disposé à transverser quelques-unes des impressionnantes montagnes des environs. Dans la "Callejón de Huaylas" s'élèvent des sommets de pratiquement 4000 m. Les panoramas sont splendides, où Arranda va prendre ses clichés de 2 disques volants.

A son retour à Lima, et après avoir développé la pellicule, Arranda envoie à Yungay un album scellé, avec des copies des photos des sommets et des ovnis. Ces dernières figurent à la fin de l'album que que reçoit Oré et qui restèrent "oubliées" dans sa maison pendant 2 ans.

Greenwell

Tout cela reste inchangé - potentiellement oublié pour toujours - jusqu'à ce que ces copies tombent en 1968 et de manière indirecte entre les mains de J. Richard Greenwell, qui va faire connaître la séquence de photos au monde entier.

Greenwell raconte que, après certaines investigations, la photographie fut localisée au laboratoire de développement Kodak Peruana, S.A. Là, un employé de la compagnie, violant les règles de la société, avait conservé des copies de la séquence ovni. Mais les directeurs de Kodak confisquèrent les fotos de l'employé avant que Greenwell puisse les localiser. Ces responsables péruviens, selon Greenwell, refusent de lui donner des copies. Mais en 1969, Greenwell parvient à mettre la main dessus à travers la Division des Marchés Internationaux de Eastman Kodak, à Rochester (New York).

 
 
 
 

La localisation d'un jeu complet de photographies à Yungay sera possible grâce à un responsable du Ministère de la Marine du Pérou. Greenwell se rend alors à Yungay et peu s'entretenir avec Oré, qui lui fournit les 3 copies qui manquent et ont été retenues à Lima par la Kodak Peruana S.A.. Ainsi, Greenwell réunit les 4 copies qui, apparemment, forment la séquence entière.

En dépit des efforts d'enquête de Greenwell, le photographe ne peut être localisé. Les détails de l'observation restent donc inconnus et les négatifs toujours à analyser. Faute de ces derniers, les experts de l'APRO s'efforçent d'analyser les tirages décrits comme "de 1ère génération" sans y trouver d'éléments révélateurs d'un trucage ou d'une manipulation. Ils considèrent de plus la cas avec un a priori favorable, ni le photographe ni son ami n'ayant cherché de publicité, le cas ayant dû être "découvert" et mis sur la place publique, non sans efforts.

Disparus

En mai 1970, le plus terrible tremblement de l'histoire du Pérou affecte le centre du pays, faisant 70 000 morts et disparus.

Une des conséquences de ce violent seisme dans la "Callejón de Huaylas" est qu'un glacier du mont Huascarán tombe sur Yungay, enterrant en quelques minutes ses habitants. La glace, la boue et les roches se précipitent sur la ville à pratiquement 400 km/h. Seuls certains clochers échappent à l'avalanche, qui submerge l'appareil Voightlander et le tirage d'origine de la séquence ovni, et Oré.

Rencontre Observation Ovni Extraterrestre - Retour

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site