1978 L'étrange Disparition de Frederik Valentich et de son Avion cessna au large de l'Australie

Le cas Frederik Valentich est une des affaires les plus étonnantes de disparition liée au phénomène Ovni. Cette affaire se déroula le 21 octobre 1978, le long des côtes australiennes.La météo était parfaitement claire et dégagée, ce qui rend la thèse d'une perte d'orientation très improbable. Le récit de l'accident du pilote Australien Frederick Valentich, vingt ans, ayant l'expérience du vol aux instruments est probablement l'événement le plus célèbre de la rencontre d'un avion et d'un OVNI. C'est une affaire presque unique de la disparition d'un avion et de son pilote très probablement en conséquence du contact entre l'avion et l'Ovni.

Frederik Valentich

 


Le 21 octobre 1978, Frederik Valentich (20 ans) décolle, dans un Cessna 182 monomoteur monoplace immatriculé VH-DSJ (Delta Sierra Juliet) de location de l'aéroport de Moorabbin (près de Melbourne, Australie) à 18 h 19 pour effectuer un voyage aller-retour de 480 km à King Island (détroit de Bass), estimé à 65/70 mn. Il compte ramener des langoustes aux officiers du Corps de formation aérienne local et revenir à Moorabbin le soir-même aux alentours de 22 h.

A 19 h 06, alors qu'il a fait les 2/3 du trajet, dépassé le cap Otway et s'engage au-dessus de l'océan, Valtentich appelle le contrôle au sol de Melbourne et demande s'il n'y a pas d'appareil dans son voisinage, à moins de 1 500 m d'altitude.

Melbourne répond par la négative. Valentich affirme qu'un avion avec 4 lumières (dont une verte) brillant vient juste de le survoler, 300 m plus haut. Il est incapable de dire de quel modèle il s'agit. Il a continué à commenter les caractéristiques d'objets avant que tout le contact ait été perdu.

A cette période, vingt personnes situées dans différents secteurs autour du détroit de Bass ont observé une lumière verte dans la même direction et en même temps que le pilote rapportait son approche et décrivait un objet avec des lumières vertes.

En outre, d'autres rapports ont été reçus, comme celui d'une mère et quatre adolescents dans la banlieue méridionale de Frankston, rapportant ce qui a leur a semblé être une fusée éclairante, bien que l'objet ait été stationnaire, un rapport d'Ormond, une banlieue à Melbourne méridionale, se produisant à 17:15 et notant des lumières en une formation en cigare, et deux jeunes hommes étaient dehors dans la rue communiquant avec leurs talkies-walkies quand ils ont vu un objet en forme d'étoile apparaître à une basse altitude au-dessus de leurs têtes.

Le 11 Octobre 2000, le Herald Sun de Melbourne a signalé que des événements nouveaux faisaient surface concernant le cas du pilote de Victoria. Un homme de la baie d'Apollo, (un secteur près de là où le pilote eut des problèmes) a dit que lui, son fils et deux nièces ont observé le Cessna de Valentich et un feu vert planant au-dessus de lui, alors qu'ils chassaient des lapins au cap Otway. L'homme ne s'était pas présenté avant par crainte du ridicule. Il a estimé que l'avion était en train de descendre au large du sud-est du cap Marengo de la baie d'Apollo, entre cinq à quinze kilomètres en mer. C'était une distance considérable par rapport au secteur de recherches initial.


Une nièce a regardé en l'air et a vu le feu vert et a appelé à son oncle, "qu'est ce que c'est que cette lumière? " L'oncle a regardé et a répondu, "une lumière d'avion." La nièce lui a alors dit, "non, la lumière au-dessus de l'avion." Frederick était le seul pilote volant dans le secteur à ce moment-là. L'avion et l'objet ont été perdus de vue quand ils ont volé derrière les collines.

Aucune trace de Valentich ou son avion n'ont été trouvées, en dépit de nombreuses tentatives, y compris une "trouvaille" qui se révéla être une escroquerie. Le Cessna était équipé d'une balise radio de survie, mais aucun signal de cette balise n'a été jamais détecté.

L'enregistrement original du "combat" de Valentich avec l'OVNI a été mystérieusement effacé. Aucune conclusion officielle n'a été donnée pour le son étrange, qui a été entendu qui a interrompu le dernier rapport radio du pilote. Le bruit était ce qui pourrait s'apparenter à un froissement de métal contre du métal. Steve Robey, le contrôleur du trafic aérien lui aurait demandé à plusieurs reprises ce qu'était le bruit d'éraflure entendu. Ont également été supprimés de la bande les derniers mots de Valentich par lesquels il aurait décrit des flammes à l'extrémité de l'objet en forme de cylindre alors qu'il passait au-dessus de son avion. Il fut alors englouti dans une lumière verte étrange et aurait décrit l'impression de brûler, quand sa transmission a été interrompue.

Il y avait eu de nombreuses observations d'OVNI la région du détroit de Bass et également sur la mer et en Nouvelle Zélande, dans la mer de Tasmanie, à l'Est.

Ces observations ont culminé par des objets filmés par deux équipes de reporters en Décembre 1978 et Janvier 1979. Le détroit de Bass est également un secteur remarquable pour des disparitions de nombreux navires et avions autant que pour ses rapports OVNIS. Il est intéressant de noter que Frederick Valentich suivait justement un cours spécial concernant les OVNIS à la base aérienne de Sale au Sud-Est du Victoria. Il était tellement passionné par le sujet du fait de ce qu'il avait vu et entendu à la base de Sale qu'il déclara avec émotion à ses parents peu après ces cours "s'ils devaient m'enlever tout ira bien, il ne faudra pas s'inquiéter, ils me ramèneront probablement."

Transmission Radio

Le jeune pilote et son Cessna ont disparu au-dessus du détroit de Bass, au large de l'Australie du Sud-Est en 1978, alors qu'il se dirigeait vers King Island, entre le continent Australien et la Tasmanie.
Il a déclaré par radio aux aiguilleurs du ciel de Melbourne qu'il était suivi par un OVNI avec 4 lumières brillantes à environ 1000 pieds au-dessus de lui.

Ce qui suit est la transcription réelle des communications radios entre Valentich et le service des vols de Melbourne. (FS - Service de vol, DSJ - désignation de l'avion de Frederick Valentich)

19:06:14 DSJ Melbourne, ici Delta Sierra Juliet. Y a-t-il un trafic connu en dessous de 5.000?
 
FS Delta Sierra Juliet, aucun trafic identifié.

DSJ Delta Sierra Juliet, je suis, il semble qu'il y a un grand avion en dessous des 5.000.

19:06:44 FS Delta Sierra Juliet, quel genre d'avion est-ce?

DSJ Delta Sierra Juliet, je me peux pas dire, il y a quatre lumières, et cela me semble être des phares d'atterrissage.

19:07 FS Delta Sierra Juliet.

19:07:31 DSJ Melbourne, ici Delta Sierra Juliet, l'engin vient juste de passer au-dessus de moi à au moins un millier de pieds au-dessus.

FS Delta Sierra Juliet, d'accord, et c'est un grand avion, vous confirmez?

DSJ Euh, inconnu, du fait de la vitesse à laquelle ça voyage, y a-t-il des avions de l'Air Force dans le coin?

FS Delta Sierra Juliet, il n'y a aucun avion connu dans le coin.

19:08:18 DSJ Melbourne, il s'approche maintenant de moins depuis l'Est.

FS Delta Sierra Juliet.

19:08:41 DSJ (micro ouvert pendant deux secondes.)

19:08:48 DSJ Delta Sierra Juliet, il me semble qu'il joue à une sorte de jeu, il est passé au-dessus de moi deux, trois fois à des vitesses que je n'ai pas pu identifier.

19:09 FS Delta Sierra Juliet, d'accord, quel est votre altitude exacte?

DSJ Mon altitude est 4500, 4,5,0,0.

FS Delta Sierra Juliet et vous confirmez que vous ne pouvez pas identifier l'avion?

DSJ Affirmatif.

FS Delta Sierra Juliet, d'accord, restez en ligne.

19:09:27 DSJ Melbourne, Delta Sierra Juliet, ce n'est pas un avion, c'est ... (microphone ouvert pendant deux secondes).

19:09:42 FS Delta Sierra Juliet, pouvez vous décrire, euh, l'engin?

DSJ Delta Sierra Juliet, quand il me dépasse c'est une forme oblongue (microphone ouvert pendant trois secondes) peux pas l'identifier plus il va si vite (microphone ouvert pendant trois secondes). Il est droit devant moi maintenant, Melbourne.

19:10 FS Delta Sierra Juliet, d'accord, et quel serait la taille de euh, l'objet?

19:19 DSJ Delta Sierra Juliet, Melbourne, il semble qu'il soit stationnaire. Ce que je fais maintenant, c'est voler en cercles et la chose fait des cercles aussi juste au-dessus de moi. Ça a une lueur verte et c'est comme métallique, sa surface est toute brillante.

FS Delta Sierra Juliet

19:46 DSJ Delta Sierra Juliet (microphone ouvert pendant trois secondes) Il vient juste de disparaître.

FS Delta Sierra Juliet

19:11 DSJ Melbourne, sauriez vous quel genre d'engin j'ai vu? C'est un avion militaire?

FS Delta Sierra Juliet, Confirmez que euh, l'engin vient de disparaître.

DSJ Répétez.

FS Delta Sierra Juliet, est-ce que l'avion est toujours avec vous?

DSJ Delta Sierra Juliet; il (microphone ouvert deux secondes) approche maintenenant depuis le Sud-Ouest.

FS Delta Sierra Juliet

1911:50 DSJ Delta Sierra Juliet, mon moteur est à fond. Je l'ai réglé à 23 - 24 et il crachote.

FS Delta Sierra Juliet, d'accord, quelles sont vos intentions?

DSJ Mes intentions c'est, ah, aller à King Island - ah - Melbourne. Cet étrange engin est en train de flotter au dessus de moi de nouveau (microphone ouvert deux secondes). Il plane et ce n'est pas un avion.

FS Delta Sierra Juliet.

1912:28 DSJ Delta Sierra Juliet. Melbourne (microphone ouvert pendant 17 secondes).

(Un bruit non expliqué a abruptement terminé les transmissions vocales.)

Le contact est alors définitivement coupé. L'aéroport de King Island, ne voyant pas arriver le Cessna comme dépêche à 19 h 28 un avion léger vers le lieu présumé de la dernière communication. Aucune trace du Cessna, pourtant équipé de gilets de sauvetage et d'une balise de détresse. Un avion de reconnaissance Orion de la RAAF prend la relève jusqu'au dimanche soir. En vain. La tache d'huile aperçue sur l'eau à environ 25 km au Nord de King Island se révèlera plus tard être du carburant pour bateau. Plusieurs jours durant, les recherches par air et par mer se poursuivirent, sans résultat. Le 25 octobre, elles furent définitivement abandonnées.

Apprenant l'existence de l'étrange communication entre le Cessna et Melbourne, la presse insista auprès du ministère des Transports (Departement of Transport ou DOT) pour qu'on la lui communique. La rumeur a prétendu qu'un montage aurait été effectué à la demande de la RAA afin d'éliminer les éléments relevant de la sécurité nationale. Cette rumeur reposait sur le fait qu'il n'y avait que 6 mn de bande pour une udrée réelle de 19 mn (de 18 h 53' 30" à 19 h 12' 49") et que Ken Williams, le responsable du DOT qui avait fourni la bande, aurait avoué n'en avoir rendu publics que les "meilleurs morceaux".

Conclusion

Quatre  hypothèses ont été avancées pour expliquer la disparition du "Delta Sierra Juliet" :

1) En proie au vertige, le pilote aurait été désorienté et son avion se serait écrasé. Difficile à imaginer au-dessus d'une mer calme et par beau temps.

2) Afin de revendre le Cessna et disparaître de la circulation, Valentich aurait monté toute l'affaire. Hypothèse plus qu'improbable, qui ne cadre pas avec ce qu'on sait de sa personnalité. En outre, l'avion n'a jamais été retrouvé.

3) Le Cessna aurait été abattu accidentellement par l'armée. Il est en effet déjà arrivé que des avions civils soient détruits par des missiles devenus incontrôlables. Mais le comportement de l'engin, ce jeu du chat et de la souris avec le Cessna, infirme cette hypothèse.

4) Le Cessna aurait été "enlevé" par un ovni. Cette hypothèse à l'avantage de prendre en compte non seulement l'affirmation du pilote selon laquelle l'avion" n'en était pas un, mais aussi le fait qu'aucun appareil civil ou militaire n'a été détecté par les radars — les avions furtifs ne volaient pas à l'époque — et qu'on a rien retrouvé du Cessna. Les excellentes conditions atmosphériques excluant par ailleurs toute confusion avec un phénomène météorologique, cette dernière hypothèse apparaît bien moins invraisemblable que l'ont cru à l'époque les ufologues eux-mêmes.

En effet, la région du détroit de Bass est connue depuis longtemps pour être une zone importante d'activité ovni, même avant 1947, et de nombreux témoins affirment avoir vu des objets étranges se déplacer dans le ciel cet après-midi-là.

Plusieurs années après, Guido Valentich allait toujours scruter la mer au-dessus de laquelle son fils avait disparu. Quand on lui demandait pourquoi, il répondait qu'il était certain que Frederik ne s'était pas abîmé dans le détroit de Bass et qu'il était toujours vivant. Qui sait ?

Guido Valentich

Rencontre Observation Ovni Extraterrestre - Retour

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×